Imprimer Imprimer

Lutte contre les violences sexuelles et sexistes au travail

La loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes a été publiée. L’auteur de l’outrage peut être puni d’une amende de 750 euros à 3 000 euros en cas de récidive et obligé de suivre à ses frais un « stage de lutte contre le sexisme et de sensibilisation à l’égalité entre les femmes et les hommes« .

Un stage de sensibilisation